lundi 9 mars 2015

Saints PIERRE CH’OE HYONG et JEAN-BAPTISTE CHON CHANG-UN, martyrs

Saints Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un, martyrs

À Nei-Ko-Ri en Corée, l’an 1866, furent martyrisés Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un. Pères de famille, ils administraient le baptême et éditaient des livres chrétiens, ce qui leur valut d’être soumis à la torture. Ils demeurèrent tellement fermes dans la foi qu’ils provoquèrent l’admiration de leurs persécuteurs eux-mêmes.

Saints Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un

martyrs en Corée ( 1866)


Canonisés avec saint André Kim Taegon et les martyrs de Corée le 6 mai 1984 à Séoul par Jean-Paul II lors de son voyage apostolique- homélie en anglais.

À Nei-Ko-Ri en Corée, l’an 1866, les saints martyrs Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un. Pères de famille, ils administraient le baptême et éditaient des livres chrétiens, ce qui leur valut d’être soumis à la torture. Ils demeurèrent tellement fermes dans la foi qu’ils provoquèrent l’admiration de leurs persécuteurs eux-mêmes.


Martyrologe romain

Deux pères de famille, éditeurs, martyrs de Corée

Canonisés par Jean-Paul II

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire des martyrs de Corée saints Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un (+1866).

 Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un étaient deux pères de famille coréens. Ils avaient embrassé la foi dans le Christ et avaient été baptisés. Ils éditaient même des livres chrétiens.

Il n’en fallait pas davantage pour qu’ils soient arrêtés et torturés. Mais ils demeurèrent fidèles au Christ sans fléchir, et furent exécutés, à Nei-Ko-Ri, non sans susciter l’admiration de leur persécuteurs.

Ils ont été canonisés par Jean-Paul II, à Séoul, en 1984, parmi 103 martyrs de Corée, suppliciés entre 1839 et 1867, dont dix missionnaires français.

Introduit dans le pays par un « laïc », le catholicisme avait été déclarée « religion perverse » par un édit royal, dès 1802, et les fidèles étaient passibles de mort.

On estime que plus de dix mille chrétiens de Corée ont péri, au cours des persécutions, surtout en 1839, 1846 et 1866.

( 9 mars 2013) © Innovative Media Inc.