samedi 21 mars 2015

Bienheureux THOMAS PILCHARD, prêtre et martyr, et GUILLAUME PIKE, martyr

Bienheureux Thomas Pilchard, prêtre et martyr

Homme doux et savant, il fut condamné à mort en raison de son sacerdoce, sous la reine Élisabeth Ière, et livré aux supplices du gibet, à Dorchester, en Angleterre l’an 1501. Avec lui on commémore aussi le bienheureux martyr Guillaume Pike, charpentier, qui fut pendu et éventré la même année, mais à un jour inconnu, pour s’être réconcilié avec l’Église romaine.

Bienheureux Thomas Pilchard et Guillaume Pike

martyrs en Angleterre ( 1591)

Guillaume Pike, charpentier, aurait été converti à la religion catholique par Thomas Pilchard, prêtre.
Ils ont été béatifiés en 1987

À Dorchester en Angleterre, l’an 1501, le bienheureux Thomas Pilchard, prêtre et martyr. Homme doux et savant, il fut condamné à mort en raison de son sacerdoce, sous la reine Élisabeth Ière, et livré aux supplices du gibet. Avec lui on commémore aussi le bienheureux martyr Guillaume Pike, charpentier, qui fut pendu et éventré la même année, mais à un jour inconnu, pour s’être réconcilié avec l’Église romaine.


Martyrologe romain

Thomas Pilchard

Prêtre, Martyr, Bienheureux

1557-1587

Thomas Pilchard naquit à Batlle, dans le Sussex, en Angleterre, en 1557.
En 1576 il entra au Collège d’Oxford pour y faire ses études et y obtint une maîtrise en 1579. L’année suivante il renonça à sa bourse et quitta Oxford et rejoint le continent. Il arriva à Reims — où se trouvait alors un important Collège Anglais — le 20 novembre 1581 et y poursuivit ses études ecclésiastiques. En mars 1583, il fut ordonné prêtre à Laon et renvoyé en mission en Angleterre, alors en prise à une des plus sanglantes persécutions anticatholiques de son histoire.
Peu après son arrivée il fut arrêté et, ce qui arrivait rarement, il fut banni de sa patrie, échappant ainsi à la peine capitale qui était alors en vigueur pour ce genre de “crime”. Mais son courage et son amour pour Dieu et pour son ministère, le firent revenir en Angleterre peu de temps après. Arrêté une nouvelle fois — en 1586 ou 1587 — il fut de nouveau em-prisonné dans la maison d’arrêt de Dorchester, dans laquelle, en l’espace de quinze jours — entre sa con-damnation et l’exécution de la peine — il convertit une trentaine de personnes.
Dans cette prison il fut victime des pires brimades et vexations de la part des bourreaux, que le jour de l’exécution il avait du mal à se tenir debout, s’évanouissant fréquemment.
 Lorsque la corde fut coupée — il était encore vivant — il resta debout sous l'échafaud, éventré.
En effet, le bourreau ayant mal fait son travail, il fallut que ce soit le martyr lui-même qui s’en débarrasse, selon les dires d’un témoin : « Le prêtre a soulevé lui-même et jeté devant lui ses propres entrailles, en criant le “Miserere mei” ».
Le Père Warford ajouta cet éloge sur le martyr : « Il n’y avait pas dans l’ouest de l’Angleterre un prêtre qui l’égale dans la vertu ».
Son exécution eut lieu le 21 mars 1586 ou 1587 — l’année exacte reste incertaine. Il avait alors 29 ou 30 ans.
Venerable Thomas Pilchard
(Or PILCHER).

Martyr, born at Battle, Sussex, 1557; died at Dorchester, 21 March 1586-7. He became a Fellow of Balliol College, Oxford, in 1576, and took the degree of M.A., in 1579, resigning his fellowship the following year. He arrived at Reims 20 November, 1581, and was ordained priest at Laon, March, 1583, and was sent on the mission. He was arrested soon after, and banished; but returned almost immediately. He was again arrested early in March, 1586-7, and imprisoned in Dorchester Gaol, and in the fortnight between committal to prison and condemnation converted thirty persons. He was so cruelly drawn upon the hurdle that he was fainting when he came to the place of execution. When the rope was cut, being still alive he stood erect under the scaffold. The executioner, a cook, carried out the sentence so clumsily that the victim, turning to the sheriff, exclaimed "Is this then your justice, Mr. Sheriff?" According to another account "the priest raised himself and putting out his hands cast forward his own bowels, crying 'Miserere mei'". Father Warford says: "There was not a priest in the whole West of England, who, to my knowledge, was his equal in virtue."

Wainewright, John. "Venerable Thomas Pilchard." The Catholic Encyclopedia. Vol. 12. New York: Robert Appleton Company, 1911. 21 Mar. 2015 <http://www.newadvent.org/cathen/12084a.htm>.