mercredi 4 février 2015

Saint NICOLAS le Studite, moine

Saint Nicolas le Studite, moine

Moine du monastère des Acémètes à Constantinople, sa communauté du Stoudion fut exilée durant la persécution iconoclaste. Saint Nicolas et saint Théodore continuaient de soutenir la foi de l'orthodoxie. L'empereur, l'apprenant, les fit arrêter tous deux, flageller, puis incarcérer. A la mort de Léon V, ils furent libérés et revinrent dans un monastère près de Constantinople. Neuf ans après, la persécution reprit et toucha une fois de plus saint Nicolas. Enfermé comme un prisonnier au Stoudion, il subit de nombreuses vexations. Libéré au retour de la paix et du rétablissement du culte des Saintes Images, il refusa de devenir higoumène du monastère pour mieux se préparer à l'éternel repos. Il mourut en 868.

Saint Nicolas le Studite

Moine à Constantinople, compagnon d'exil de saint Théodore le Studite ( 868)

Moine du monastère des Acémètes à Constantinople, sa communauté du Stoudion fut exilée durant la persécution iconoclaste. Saint Nicolas et saint Théodore continuaient de soutenir la foi de l'orthodoxie. L'empereur, l'apprenant, les fit arrêter tous deux, flageller, puis incarcérer. A la mort de Léon V, ils furent libérés et revinrent dans un monastère près de Constantinople. Neuf ans après, la persécution reprit et toucha une fois de plus saint Nicolas. Enfermé comme un prisonnier au Studion, il subit de nombreuses vexations. Libéré au retour de la paix et du rétablissement du culte des Saintes Images, il refusa de devenir higoumène du monastère pour mieux se préparer à l'éternel repos.


À Constantinople, en 868, saint Nicolas Studite, moine, souvent envoyé en exil à cause du culte des saintes images ; devenu enfin supérieur du monastère de Studion, il mourut en paix.


Martyrologe romain


Nicholas Studites, Abbot (AC)


Born at Sydonia (Canea), Crete, in 793; died at Studius Monastery, Constantinople, in 863. Saint Nicholas was a disciple of Theodore Studites, educated at Studius Monastery from age 10, and at age 18 became a monk there. During the iconoclastic persecution he followed his abbot into exile, and aided others who had been banished.


In 842, on the death of Emperor Theophilus, peace was temporarily restored and he returned to the monastery where he was elected abbot. When Emperor Michael III exiled Saint Ignatius and made Photius patriarch of Constantinople in 858, Nicholas refused to recognize Photius as patriarch, was imprisoned, and then went into voluntary exile; Michael then appointed a new abbot.

After several years in exile, Nicholas was brought back to his monastery and imprisoned. When Emperor Basil restored Ignatius, the lawful patriarch, Nicholas considered himself too old to resume charge of the monastery, and died as a simple monk (Benedictines, Delaney, Encyclopedia).