samedi 21 février 2015

Bienheureux THOMAS PORMORT, prêtre et martyr

Bienheureux Thomas Pormort, prêtre et martyr

Né vers 1560 dans le Lincolnshire, il étudie à Cambridge et poursuit ses études ecclésiastiques à Reims et au collège anglais de Rome où il est ordonné prêtre en 1587. Au service de l’évêque de Cassano, puis envoyé à Milan, il revient dans sa patrie et rencontre à Londres saint Robert Southwell. Malgré bien des précautions, il est arrêté en juillet 1591, réussit à s’échapper, mais, repris de nouveau, il est emprisonné, torturé puis pendu le 20 février 1592, près de Saint-Paul.



Bienheureux Thomas Pormort

prêtre et martyr en Angleterre ( 1592)

Né dans le Lincolnshire vers 1560, il étudie à Cambridge puis fait ses études ecclésiastiques à Reims en France et au collège anglais de Rome où il est ordonné prêtre en 1587. Il est d'abord au service de l'évêque de Cassano puis à Milan et est ensuite envoyé à Londres où il rencontre et sympathise avec saint Robert Southwell. Malgré bien des précautions, il est arrêté en juillet 1591, il réussit à s'échapper mais est de nouveau arrêté et emprisonné. Il fut torturé puis exécuté le 20 février 1592. Béatifié le 22 novembre 1987.


À Londres, en 1592, le bienheureux Thomas Pormort, prêtre et martyr. À cause de son sacerdoce, sous la reine Élisabeth Ière, il fut cruellement torturé en prison, puis soumis au supplice de la pendaison près de Saint-Paul.


Martyrologe romain


Thomas Pormort était un prêtre catholique anglais. Il fut béatifié en 1987.

Vie

Il était probablement lié à la famille de Pormort de Grande Grimsby et Saltfletby, Lincolnshire. Après avoir reçu une certaine éducation à Cambridge, il est allé à Reims, le 15 Janvier 1581, et à partir de là, le 20 Mars suivant, à Rome, où il fut ordonné prêtre en 1587. Il est entré dans la maison de Owen Lewis, évêque de Cassano, le 6 Mars 1587 .

Le 25 Avril 1590, Pormort devenu préfet des études à la Haute école suisse à Milan. Il était soulagé de ce bureau, et a commencé pour l'Angleterre, le 15 Septembre, sans attendre ses facultés. Traversée du col du Saint-Gothard, il a atteint Bruxelles avant le 29 Novembre. Là, il est devenu serviteur à Mme Geoffrey Pôle, sous le nom de Whitgift, le protestant archevêque Whitgift être son parrain. Avec elle, il est allé à Anvers, avec l'intention de procéder à Flushing, et de là en Angleterre.
Il a été arrêté à Londres le jour de la Saint-James, 1591, mais il a réussi à se échapper. En Août ou Septembre, 1591, il a été repris, et se engage à Bridewell, d'où il a été retiré à la maison de Topcliffe. Il a été maintes fois soutiré et a subi une rupture en conséquence. Le 8 Février suivant, il a été reconnu coupable de haute trahison pour être un prêtre séminaire, et pour concilier John Barwys ou Burrows, mercerie, à l'Église catholique. Il a plaidé qu'il ne avait pas les facultés; mais il a été reconnu coupable.
Au bar, il a accusé d'avoir vanté Topcliffe lui des familiarités indécentes avec la Reine. Ainsi Topcliffe obtenu un mandamus au shérif de procéder à l'exécution, si archevêque Whitgift se efforça de retarder et faire son filleul conforme, et bien Pormort aurait admis conférence avec les ministres protestants. Le gibet a été érigé en face de la boutique de la mercerie et Portmore a été maintenu debout deux heures sur l'échelle, tandis que Topcliffe vain l'a invité à retirer son accusation.


Ven. Thomas Pormort

English martyr, b. at Hull about 1559; d. at St. Paul's Churchyard, 20 Feb., 1592. He was probably related to the family of Pormort of Great Grimsby and Saltfletby, Lincoln shire. George Pormort, Mayor of Grimsby in 1565, had a second son Thomas baptized, 7 February, 1566, but this can hardly be the martyr. After receiving some education at Cambridge, he went to Rheims, 15 January, 1581, and thence, 20 March following, to Rome, where he was ordained priest in 1587. He entered the household of Owen Lewis, Bishop of Cassano, 6 March, 1587. On 25 April, 1590, Pormort became prefect of studies in the Swiss college at Milan. He was relieved of this office, and started for England, 15 September, without waiting for his faculties. Crossing the St. Gotthard Pass, he reached Brussels before 29 November. There he became man servant to Mrs. Geoffrey Pole, under the name of Whitgift, the Protestant archbishop being his godfather. With her he went to Antwerp, intending to proceed to Flushing, and thence to England. He was arrested in London on St. James's Day (25 July), 1591, but he managed to escape. In August or September, 1591, he was again taken, and committed to Bridewell, whence he was removed to Topcliffe's house. He was repeatedly racked and sustained a rupture in consequence. On 8 February following he was convicted of high treason for being a seminary priest, and for reconciling John Barwys, or Burrows, haberdasher. He pleaded that he had no faculties; but he was found guilty. At the bar he accused Topcliffe of having boasted to him of indecent familiarities with the queen. Hence Topcliffe obtained a mandamus to the sheriff to proceed with the execution, though Archbishop Whitgift endeavoured to delay it and make his godson conform, and though (it is said) Pormort would have admitted conference with Protestant ministers. The gibbet was erected over against the haberdasher's shop, and the martyr was kept standing two hours in his shirt upon the ladder on a very cold day, while Topcliffe vainly urged him to withdraw his accusation.

Sources

POLLEN, English Martyrs 1584-1603 (London, 1908), 187-190, 200-2, 208-10, 292; Acts of the English Martyrs (London, 1891), 118-20; CHALLONER, Missionary Priests, I, no. 95; GILLOW, Bibl. Dict. Eng. Cath., s.v.; Harleian Society Publications, LII (London, 1904), 790; KNOX, Douay Diaries (London, 1878), 174-7.