jeudi 5 février 2015

Saint JÉSUS MENDEZ MONTOYA, prêtre et martyr

Saint Jesus Mendez, prêtre et martyr

Jésus Mendez naît au Mexique le 10 juin 1880. Lors de la persécution mexicaine contre la foi, ce vicaire de Valtierilla est abattu à côté de son église le 5 février 1928.

Saint Jésus Mendez Montoya

prêtre et martyr au Mexique ( 1928)

Jésus Mendez Montoya est né le 10 juin 1880 à Tarimbaro au Mexique, prêtre catéchiste, guide spirituel, maître de musique. Vicaire de Valtierrilla dans le diocèse de Morella, il se cache lors de la persécution et est abattu à côté de son église le 5 février 1928.

Béatifié le 22 novembre 1992 et canonisé le 21 mai 2000 à Rome par Jean-Paul II.






À Valtiervilla au Mexique, en 1928, saint Jésus Mendez, prêtre et martyr, qui, dans la persécution anti-religieuse en ce pays, fut fusillé, donnant sa vie pour le Christ Roi.


Martyrologe romain


Jésus Mendes Montoya naquit à Tarímbaro, Michoacán (Archidiocèse de Morelia) le 10 juin 1880.
Après ses études au séminaire et son ordination sacerdotale, il fut nommé vicaire à Valtierrilla, Guanajuato (Archidiocèse de Morelia). Ce fut un prêtre qui se consacra entièrement aux autres, et n'épargna aucun moyen pour renforcer la vie chrétienne parmi ses fidèles. Il consacra de longues heures aux confessions et fit tout ce qui lui était humainement possible pour inculquer à ses paroissiens les vérités chrétiennes, les invitant avec insistance à participer aux saints mystères avec assiduité. Son, exemple était à lui tout seul comme une grande prêche : il vivait au milieu des pauvres, leurs enseignait le catéchisme et les aidait encore autrement, en leur enseignant également à lire et à écrire, ainsi que le chant. Il finit même par réussir à réunir une chorale afin que les célébrations eucharistiques soient davantage vivantes.
Le 5 février les forces gouvernementales cherchèrent à supprimer un petit groupe de pratiquants et se dirigèrent vers la maison où se cachait le Père Jésus, qui a essayé de sauver un ciboire contenant les hosties consacrées. Remarqué par les soldats il leur demanda de lui accorder un instant afin qu’il puisse consommer le Saint-Sacrement, et ils le lui accordèrent. Puis, doucement s’approcha d’une sœur et lui dit : « C’est la volonté de Dieu. Que Sa volonté soit faite. »
Jusqu’au bout il aima son sacerdoce ; jusqu’au bout il prêcha l’Évangile du Christ, non seulement par ses paroles enflammées, mais aussi par son exemple.
Les soldats le conduisirent quelques mètres hors de l’église et sur le parvis le tuèrent de trois balles.
Le prêtre qui sut valoriser ses qualités humaines et sa connaissance de Dieu pour faire aimer Jésus-Christ, prouva ainsi, en versant son sang, le grand amour qu’il avait envers le Christ-Roi, que tous mexicains aiment tant.

Saint Jésus MENDEZ MONTOYA

Nom: MENDEZ MONTOYA
Prénom: Jésus (Jesus)
Pays: Mexique
Naissance: 10.06.1880  à Tarimbaro (Michoacan – Diocèse de Morella)
Mort: 05.02.1928  à Valtierrilla (Guanajuato – Diocèse de Morella)
Etat: Prêtre  -  Martyr du Groupe des 25 martyrs du Mexique (1915-1937)  2

Note: Vicaire de Valtierrilla. Catéchiste, guide spirituel, maître de musique. Il se cache lors de la persécution. Fusillé à côté de son église.

Béatification: 22.11.1992  à Rome  par Jean Paul II
Canonisation: 21.05.2000  à Rome  par Jean Paul II
Fête: 21 mai

Réf. dans l’Osservatore Romano: 1992 n.48  -  2000 n.22 p.5-7
Réf. dans la Documentation Catholique: 1993 n.1 p.49

Saint Jesús Méndez-Montoya

Also known as
  • Gesú Méndez
Profile
Priest in the diocese of Morelia, Mexico. During the persecutions of the Mexican Revolution, he hid in the villages of the peasants, living with the poorest, teaching catechism. Musician and music teacher. Martyr.
Born

JESÚS MÉNDEZ MONTOYA

Nacque a Tarímbaro, Michoacán (Arcidiocesi di Morelia) il 10 giugno 1880. Vicario di Valtierrilla, Guanajuato (Arcidiocesi di Morelia). Fu un sacerdote che dedicò completamente se stesso agli altri, e non lesinò mezzi per intensificare la vita cristiana tra i suoi fedeli. Si sottopose a confessare per lunghe ore e da queste confessioni uscivano cristiani convertiti o anelanti a maggiore perfezione grazie ai suoi giusti consigli. Viveva con le famiglie povere, era un catechista ed una guida per gli operai e per i contadini; un solerte maestro di musica che riuscì ad organizzare un nutrito coro per le celebrazioni. Il 5 febbraio 1928 le forze federali cercarono di reprimere un gruppetto di praticanti e si diressero verso l'abitazione in cui si nascondeva il Padre Jesús, che cercò di salvare una pisside contenente ostie consacrate. Notato dai soldati chiese loro che gli venisse concesso un attimo per poter consumare il Santissimo Sacramento; gli venne concesso. Successivamente con dolcezza si avvicinò ad una sorella e le disse: «È la volontà di Dio. Che si compia la sua volontà». I soldati lo condussero a pochi metri dal tempio, fuori dell'atrio, e lo sacrificarono con tre colpi d'arma da fuoco. Il sacerdote che seppe valorizzare le sue doti umane e la sua conoscenza di Dio perfar amare Gesù Cristo, con il suo sangue proclamò il suo grande amorea Cristo Re.

JESÚS MÉNDEZ MONTOYA

Nació en Tarímbaro, Mich. (Arquidiócesis de Morelia), el 10 de junio de 1880. Vicario de Valtierrilla, Gto. (Arquidiócesis de Morelia). Sacerdote que supo hacerse todo a todos no escatimó medios para intensificar la vida cristiana entre sus feligreses. Se sujetó a largas horas de confesionario de donde salían los cristianos convertidos o con anhelos de mayor perfección debido a sus prudentes consejos. Convivía con las familias pobres, era un catequista y guía para los obreros y campesinos; y un asiduo maestro de música que formó un buen coro para las celebraciones. El 5 de febrero de 1928 entraron las fuerzas federales para sofocar un pequeño grupo de cristeros y se dirigieron luego a la casa donde se ocultaba el Padre Jesús, quien trató de salvar un copón con hostias consagradas. Descubierto por los soldados, les pidió un momento para consumir el Santísimo Sacramento y le fue concedido. Después, con dulzura, se dirigió a una de sus hermanas y le dijo: «Es la voluntad de Dios. Que se haga su voluntad». Los soldados le llevaron a unos metros fuera del atrio del templo y lo sacrificaron con tres disparos. El sacerdote que aprovechó sus conocimientos humanos y su ciencia de Dios para hacer amar a Jesucristo, con su sangre proclamó su gran amor a Cristo Rey.