jeudi 2 avril 2015

Saint NIZIER (NICETIUS) de LYON, évêque et confesseur

Saint Nizier de Lyon

Évêque de Lyon ( 573)

Dans sa jeunesse, il fut guéri d'une tumeur au visage par l'intercession de saint Martin de Tours. Devenu prêtre, il continua de travailler de ses mains pour n'être à la charge de personne et pouvoir soutenir les pauvres. Son neveu, saint Grégoire de Tours, écrivit sa biographie nous décrivant comment il servit durant vingt ans l'Église de Lyon, avec une charité toute surnaturelle, s'empressant de pardonner à tous. Lui-même savait reconnaître et regretter sa vivacité parfois fâcheuse. Plusieurs localités de la région se sont mises sous son patronage: Saint Nizier d'Azergues-69870, Saint Nizier le Désert-01320.


Voir sur le site du musée du diocèse de Lyon:

Nizier (Nicetius) naît en Bourgogne (ou Genève) en 513, dans une famille sénatoriale. Son père a renoncé à l’évêché de Genève. Il est neveu de Sacerdos, évêque de Lyon ... Ordonné prêtre vers 543 par Agricola évêque de Chalon-sur-Saône, il devient évêque de Lyon le 16 février 552 (ou le 19 janvier 553) et succède ainsi à son oncle qui avait sollicité sa désignation par le roi. Il préside un concile à Lyon en 567 (566) des provinces de Lyon et de Vienne. A cette occasion il aurait reçu du pape le titre de Patriarche.

Il bataille pour mettre les clercs sous la seule juridiction ecclésiastique ... Il est l''ami de la concorde et de la paix' et vénéré pour sa générosité envers les pauvres de son temps.

À Lyon, en 573, saint Nizier, évêque. Bien disposé pour les pauvres, bienveillant pour les simples; il donna à son Église une règle à observer pour le chant des psaumes.


Martyrologe romain


 SAINT NIZIER de Lyon 

15/04-02/04

Fils de sénateur, Saint Nizier grandit dans la piété et fut guéri d'une tumeur au visage à la suite d'une apparition de Saint Martin de Tours. 

Ordonné Prêtre à l'âge de trente ans, sans abandonner le travail manuel, afin de gagner de quoi aider les pauvres, il s'appliqua avec zèle à instruire la jeunesse et à lui montrer les bienfaits de la chasteté.  

Il montra en particulier sa sollicitude envers son neveu, Saint Grégoire de Tours, qui rédigea ensuite sa biographie. Son oncle, Saint Serdot, Evêque de Lyon, tomba gravement malade alors qu'il était en visite à Paris auprès du roi Childebert. Comme dernière volonté il demanda au souverain que son neveu Nizier lui succédât. Le roi répondit : « Que la volonté de Dieu soit faite! » 

Et, c'est ainsi que, le suffrage du Clergé et du peuple de Lyon ayant ratifié la décision royale, Nizier devint Evêque de l'illustre Métropole de Lyon. Véritable imitateur du Christ, il montrait en toute chose une charité surnaturelle. Dès qu'il se sentait offensé il s'empressait de pardonner à l'heure même ou s'arrangeait pour trouver quelqu'un qui puisse intercéder en faveur du coupable, afin d'avoir l'occasion de lui pardonner.

Cette douceur n'était toutefois pas exempte d'autorité et elle cédait parfois le pas à une juste irritation. C'est ainsi qu'un jour, constatant qu'un Diacre, qu'il avait suspendu de ses fonctions, ne tenait pas compte de sa sentence et célébrait les Matines, le Saint s'écria : « Qu'il se taise! » Aussitôt le Diacre tomba à terre en poussant des cris épouvantables, et il ne fut délivré du démon.que par la prière de l'Évêque.

Saint Nizier gouverna l'Eglise de Lyon pendant vingt ans environ. Il participa à divers conciles, en particulier celui de Lyon, en 567, où il contribua notablement au rétablissement du bon ordre dans l'Eglise des Gaules. Il s'endormit en paix le 2 avril 573.


April 2

St. Nicetius, Archbishop of Lyons, Confessor

[Called by the French Nizier.]  HE was descended from an ancient noble Gaulish family in Burgundy, and, by the care of virtuous parents, received a learned and pious education. Humility and assiduous prayer were his favourite virtues from the cradle. In his father’s house he always chose to appear the lowest in the family, though by birth he had a right to claim the highest place next his parents. He readily gave a preference in all things to his brethren, and took a singular delight, during his hours of recreation, in performing the most servile offices. He instructed, with the utmost diligence, the servants and children in all Christian duties, and taught them the psalter and church office. He succeeded his uncle, St. Serdot, in the See of Lyons in 551, which he governed with indefatigable zeal during twenty-two years, till his happy death on the 2nd day of April, in 577. Great miracles confirmed the opinion of his sanctity: his relics are preserved in the parish church of his name, in Lyons: his memory is famous in France, and recorded in the Roman Martyrology.


Rev. Alban Butler (1711–73).  Volume IV: April. The Lives of the Saints.  1866. 

SOURCE : http://www.bartleby.com/210/4/024.html

Nicetius of Lyons B (RM)

(also known as Nizien, Nizier)


Born in Burgundy; died in Lyons, France, on April 2, 573. Saint Nicetius was descended from an ancient family of Gaul. He was raised in piety and given a good education by his virtuous parents. Humility and assiduous prayer were his favorite virtues from the cradle. In his father's house he always chose to appear the lowest in the family, though by birth he had a right to claim the highest place next his parents. He readily gave a preference in all things to his brethren, and took a singular delight, during his hours of recreation, in performing the most servile offices. He instructed the servants and children in all Christian duties, and taught them the psalter and church office. In 551, he succeeded his uncle Saint Sacerdos and governed the church of Lyons faithfully for 22 years, despite all he bad things that it is possible to say about him, and despite his violent temperament. Great miracles confirmed the opinion of his sanctity: his relics are preserved in the parish church of his name, in Lyons (Attwater2, Benedictines, Encyclopedia, Husenbeth).