jeudi 7 mai 2015

Bienheureuse GISÈLE, reine et abbesse


Gisèle et son époux Étienne Ier de Hongrie soutenant l'église Saint Pierre et Saint Paul, Óbuda
miniature, 1358, Chronicon Pictum, National Széchényi Library


Bienheureuse Gisèle

Fille d'Henri II de Bavière et de Gisèle de Bourgogne, la Bienheureuse Gisèle, née en 1014, fut la sœur de Saint Henri, empereur d'Allemagne, et l'épouse de Saint Étienne, roi de Hongrie. Elle eut une vie paisible et heureuse auprès d'un mari aimant et, dit-on, toujours d'humeur joyeuse. Après sa mort, en 1038, la Bienheureuse Gisèle regagna la Bavière, son pays natal, et passa ses vingt dernières années en l'abbaye de Niedernburg où elle mourut en 1060.


Bienheureuse Gisèle

Épouse de saint Etienne de Hongrie et mère de saint Émeric ( 1060)

Épouse du roi saint Etienne de Hongrie, un prince d'une grande bonté et qui, dit-on, était toujours d'humeur joyeuse. Elle participa avec lui à l'évangélisation de son pays. 

C'est de leur fils cadet saint Émeric qu'il nous est parvenu le plus d'informations.


A la mort du roi, elle fut chassée du royaume et se retira au monastère de Niederburg dont elle devint l'abbesse.

Béatifiée en 1975

Au monastère de Niderburg en Bavière, l’an 1060, la bienheureuse Gisèle. Mariée à saint Étienne, roi de Hongrie, elle l’aida à propager la foi et, après sa mort, dépouillée de tous ses biens et exilée du royaume, elle se retira dans ce monastère, dont, par la suite, elle devint abbesse.


Martyrologe romain




Le nom de Gisèle signifie en allemand de gisil « la flèche ». Or elle était justement issue d’une famille « de pointe » ! Sainte Gisèle était en effet la sœur de saint Henri, empereur d’Allemagne. Elle devint épouse du roi saint Etienne, qui implanta la religion en son royaume de Hongrie et leur fils fut saint Emeric. La vie de la reine Gisèle, épouse et mère ; s’annonçait comme un conte de fées, mais en l’espace de quelques années, elle perdit son époux et son fils. Gisèle reviendra alors en son pays natal : la Bavière. Elle y passe les vingt dernières années de sa vie, dans la consécration à Dieu par la prière et le service des malades au monastère de Niederburg, près de Passau. Elle entra dans la vie éternelle en 1060.


C'est le mois de mai, mois de Marie, mois le plus beau ! On vous offre une réflexion de Gérard Bessière : 

"Une fois de plus, le miracle s'est accompli : le miracle du printemps. Jadis, des peuples fascinés par le retour de la vie adoraient les puissances obscures de la fécondité. Aujourd'hui, on ne peut plus confondre le Dieu créateur avec le cycle régénérant la végétation ; mais le sacrement de la nature nous fait encore signe, dans sa lumière silencieuse. Alors que les sociétés humaines traversent crises et anxiétés, le printemps rappelle à tous que la vie est plus forte que la mort... Le mois de mai invite à tous les renouveaux. La brise de Dieu qui souffle sur nos vies est son Esprit, son souffle. C'est lui qui fait monter les sèves les plus intenses pour faire advenir des printemps d'humanité".


Rédacteur: Frère Bernard Pineau, OP



Gisèle, née en 985, était la fille du puissant duc de Bavière, son frère devint l’empereur germanique Henri II. En 996 on lui fit faire un mariage politique avec  Etienne le roi de Hongrie, cette union scella la paix et la frontière entre Bavière et Hongrie.  Devenue reine elle aida son mari à évangéliser le pays des Magyars. Ils consacrèrent  les quarante années de leur règne à organiser et christianiser ce nouveau royaume. Etienne a  laissé le souvenir d'un grand roi, il a été sanctifié (fête le  16 août qui est aussi la fête de saint Armel).

Leur  fils et héritier  Émeric, mourut dans un accident de chasse, et Gisèle,  veuve en 1038 ne s’entendit pas avec le nouveau roi, son neveu, elle partit en Bavière et se retira dans le couvent bénédictin de Niedenburg près de Passau

Saint Gisela – the first Queen of Hungary

In contrast to Steven, the first king of Hungary, little is known about his wife Gisela. Only a brief overview over her life is available:

980/984
birth of Gisela, daughter of the bavarian duke Heinrich II and his wife Gisela of Burgundy

Gisela brought up very devotional, most likely by bishop Wolfgang of Regensburg as her mentor and governor.


995/997
Gisela marries prince Steven of Hungary; Bishop Adalbert of Prague and bishop Wolfgang support the wedding. The wedding took place most likely in either Scheyern or in Regensburg.

1000/1001
Steven and Gisela appointed King and Queen

1007
Birth of second son Emmerich. Not much is known about her other children (2 sons died as infants, 2 daughters about whom we know very little)

King Steven wanted to make Hungary a Christian country, which is why Gisela gave many generous gifts and sponsors to various bishop regions and abbeys. She sponsored the cathedral in Veszprem and she helped equip the churches with the necessary liturgical instruments and scripts.

1030
Emperor Konrad II (1024 – 1039) attacks Hungary; a joined Bavarian-Hungarian force conquers him.

1031
Son Emmerich dies, which causes arguments over an heir for Steven: Steven arranges that his nephew Vazul be blinded as he doesn’t approve of him; Gisela prefers their Nephew Peter Orseolo.

1038
Steven dies.

Peter Orseolo confiscates Gisela’s properties and puts Gisela under arrest; Samuel Aba, who followed Peter on the throne, continues this policy.


1042
Emperor Heinrich III attacks Hungary and he frees Gisela; however, Heinrich’s intervention causes the anti - Christian and anti-German attitude in Hungary to grow; rebellion follows.

1046
Gisela and many Bavarian settlers leave Hungary; she joins Niederburg convent in Passau and becomes the abbess.

On the 7th of Mai 1060/1065, Gisela dies and is buried in Niederburg.

In 1975 Gisela was declared a saint. Memorial days: Mai 7th and 1st of February.