jeudi 22 décembre 2011

Premier mystère lumineux : LE BAPTÊME DE JÉSUS PAR JEAN



Baptème de Jésus par Jean, Ménologe de Basile II, fin du Xe siècle, 


Baptisma apud Iordanem

1 En ces jours-là parut Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée, et disant :

2 " Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. "

3 C'est lui en effet dont a parlé le prophète Isaïe, disant : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.

4 Et lui, Jean, avait un vêtement de poil de chameau, et autour de ses reins une ceinture de cuir, et il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage.

5 Alors venaient à lui Jérusalem, et toute la Judée, et toute la région du Jourdain.

6 Et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain.

7 Voyant un grand nombre de Pharisiens et de Sadducéens venir à son baptême, il leur dit : " Race de vipères, qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?

8 Faites donc de dignes fruits de repentir.

9 Et ne vous avisez pas de dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père; car je vous dis que de ces pierres mêmes Dieu peut faire naître des enfants à Abraham.

10 Déjà la cognée est à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne porte pas de bon fruit sera coupé et jeté au feu.

11 Moi, je vous baptise dans l'eau pour le repentir; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales; lui, il vous baptisera dans l'Esprit-Saint et le feu.

12 Dans sa main est le van : il nettoiera son aire, il amassera son froment dans le grenier, et il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point. "

13 Alors parut Jésus, venant de Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.

14 Jean s'en défendait en disant : " C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par vous, et vous venez à moi! "

15 Jésus lui répondit : " Laisse faire maintenant, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice. " Alors Jean le laissa faire.

16 Jésus ayant été baptisé sortit aussitôt de l'eau, et voilà que les cieux s'ouvrirent pour lui, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

17 Et voilà que des cieux une voix disait : " Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis mes complaisances. "

1 Alors Jésus fut conduit par l'Esprit dans le désert pour être tenté par le diable.

MATTHIEU, III, 1-IV, 1


Le Baptême Jésus par Jean, Bréviaire de saint Aethelwold
école de l'abbaye de Winchester, 975-980, British Library, Angleterre


1 Commencement de l'évangile de Jésus-Christ, Fils de Dieu :

2 — selon ce qui est écrit dans le prophète Isaïe : Voici que j'envoie mon messager devant vous, pour vous frayer le chemin.

3 Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers —

4 Jean le Baptiste parut dans le désert, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés.

5 Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem s'en venaient vers lui et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans le fleuve du Jourdain.

6 Et Jean avait un vêtement de poils de chameau et, autour de ses reins, une ceinture de cuir; et il mangeait des sauterelles et du miel sauvage. Et il prêchait ainsi :

7 " Il vient après moi, celui qui est plus puissant que moi, dont je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses sandales.

8 Moi, je vous ai baptisés avec l'eau, mais lui vous baptisera avec l'Esprit-Saint. "

9 Or, il arriva en ces jours-là que Jésus vint de Nazareth de Galilée et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain.

10 Et, comme il remontait de l'eau, il vit les cieux entr'ouverts et l'Esprit qui descendait sur lui, comme une colombe.

11 Et il y eut une voix des cieux : " Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j'ai mis mes complaisances. "

12 Et aussitôt l'Esprit le poussa au désert.

MARC, I : 1-12


JEAN COLOMBE (1430–1493). Le Baptême Jésus par Jean
Très Riches Heures du duc de Berry, 1485-1486, Ms.65, f.109v, 29 X 21, Condé Museum 
(Raymond Cazelles et Johannes Rathofer (préface de Umberto Eco), Les Très Riches Heures du Duc de Berry, Tournai, La Renaissance du Livre, 2001
 (1re éd. 1988), 238 p. (ISBN 2-8046-0582-5), p.130-131.)


1 La quinzième année du règne de Tibère César, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée; Hérode, tétrarque de la Galilée; Philippe, son frère, tétrarque de l'Iturée et du pays de la Trachonitide, et Lysanias, tétrarque de l'Abilène;

2 au temps des grands prêtres Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut sur Jean, fils de Zacharie, dans le désert.

3 Et il vint dans toute la région du Jourdain, prêchant un baptême de repentir pour la rémission des péchés,

4 ainsi qu'il est écrit au livre des oracles du prophète Isaïe : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers.

5 Toute vallée sera comblée, toute montagne et colline seront abaissées; les chemins tortueux deviendront droits, et les raboteux unis.

6 Et toute chair verra le salut de Dieu.

7 Il disait donc aux foules qui s'en venaient se faire baptiser par lui : " Race de vipères, qui vous a appris à fuir la colère qui vient ?

8 Faites donc de dignes fruits de repentir et n'allez pas dire en vous-mêmes : Nous avons Abraham pour père ! Car je vous dis que de ces pierres mêmes Dieu peut faire naître des enfants à Abraham.

9 Déjà la cognée est à la racine des arbres : tout arbre donc qui ne porte pas de bon fruit sera coupé et jeté au feu. "

10 Et les foules lui demandaient : " Que devons-nous donc faire? "

11 Il leur répondait : " Que celui qui a deux tuniques en donne une à qui n'en a point, et que celui qui a de quoi manger fasse de même. "

12 Il vint aussi des publicains pour se faire baptiser et ils lui dirent : " Maître, que devons-nous faire? "
13 Il leur dit : " N'exigez rien au delà de ce qui vous est prescrit. "

14 Des gens de la milice aussi lui demandèrent : " Et nous, que devons-nous faire? " Il leur dit : " Ne molestez ni ne dénoncez faussement personne, et contentez-vous de votre solde. "

15 Comme le peuple s'y attendait, et que tous se demandaient dans leurs cœurs, relativement à Jean, s'il n'était pas le Christ,

16 Jean, s'adressant à tous, dit : " Moi, je vous baptise avec l'eau; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et dont je ne suis pas digne de délier la courroie de ses sandales; lui, il vous baptisera dans l'Esprit-Saint et le feu.

17 Dans sa main est le van pour nettoyer son aire et amasser le froment dans son grenier, et il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point. "

18 Par ces exhortations donc, et beaucoup d'autres, il annonçait au peuple la bonne nouvelle.

19 Mais Hérode le tétrarque, repris par lui au sujet d'Hérodiade, la femme de son frère, et au sujet de tous les méfaits que lui, Hérode, avait commis,

20 en ajouta un à tous les autres, en enfermant Jean en prison.

21 Or, quand tout le peuple eut reçu le baptême, et que Jésus qui avait été baptisé priait, le ciel s'ouvrit,

22 et L'Esprit-Saint descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe, et du ciel il y eut une voix : " Tu es mon Fils bien-aimé : en toi j'ai mes complaisances. "

LUC III : 1-22


Baptême de Jésus, évangéliaire de l'abbesse Hitda von Meschede, vers 1050, 
Hessische Landesbibliothek, Darmstadt.

19. Et voici le témoignage que rendit Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander: "Qui êtes-vous?"

20. Il déclara, et ne le nia point; il déclara: "Je ne suis point le Christ."

21. Et ils lui demandèrent: "Quoi donc! Etes-vous Elie?" Il dit " Je ne le suis point" " Etes-vous le prophète?" Il répondit " Non"

22."Qui êtes-vous donc", lui dirent-ils, afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. "Que dites-vous de vous-même?"

23. Il répondit: "Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme l'a dit le prophète Isaïe."

24. Or ceux qu'on lui avait envoyés étaient des Pharisiens.

25. Et ils l'interrogèrent, et lui dirent: "Pourquoi donc baptisez-vous, si vous n'êtes ni le Christ, ni Elie, ni le Prophète?"

26. Jean leur répondit: "Moi je baptise dans l'eau; mais au milieu de vous il y a quelqu'un que vous ne connaissez pas,

27. C'est celui qui vient après moi; je ne suis pas digne de délier la courroie de sa chaussure." 28. Cela se passait à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.

29. Le lendemain, Jean vit Jésus qui venait vers lui, et il dit: "Voici l'agneau de Dieu, voici celui qui ôte le péché du monde.

30. C'est de lui que j'ai dit: un homme vient après moi, qui est passé devant moi, parce qu'il était avant moi."

31. Et moi, je ne le connaissais pas, mais c'est afin qu'il fût manifesté à Israël que je suis venu baptiser dans l'eau."

32. Et Jean rendit témoignage en disant: "J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe, et il s'est reposé sur lui.

33. Et moi je ne le connaissais pas; mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit: Celui sur qui tu verras l'Esprit descendre et se reposer, c'est lui qui baptise dans l'Esprit-Saint.

34. Et moi j'ai vu et j'ai rendu témoignage que celui-là est le Fils de Dieu."

35. Le lendemain , Jean se trouvait encore là, avec deux de ses disciples.

36. Et ayant regardé Jésus qui passait, il dit: "Voici l'Agneau de Dieu."

37. Les deux disciples l'entendirent parler, et ils suivirent Jésus.

JEAN, I : 19-37




FÊTE DU BAPTÊME DU SEIGNEUR

HOMÉLIE DU PAPE JEAN PAUL II
Dimanche 10 janvier 1999
   
1. «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur» (Mt 3, 17).

Ces paroles retentissent en ce jour de la fête du Baptême de Jésus. Elles nous invitent à revivre le moment où Jésus, baptisé par Jean, sort des eaux du fleuve Jourdain et est présenté par Dieu comme son Fils unique, l'Agneau qui prend sur lui le péché du monde. Une voix se fait entendre du ciel, alors que l'Esprit Saint, sous la forme d'une colombe, se pose sur Jésus, qui commence publiquement sa mission de salut; une mission caractérisée par le style du serviteur humble et doux, prêt au partage et au don total de soi: «Il ne crie pas il n'élève pas le ton [...] il ne brise pas le roseau froissé, il n'éteint pas la mèche qui faiblit, fidèlement, il présente le droit» (Is 42, 2-3).

La liturgie nous fait revivre la scène évangélique suggestive: parmi la foule qui s'avance en pénitence vers Jean le Baptiste, pour recevoir le baptême, se trouve également Jésus. Voilà, la promesse va se réaliser et une ère nouvelle s'ouvre à l'humanité tout entière. Cet homme, dont l'apparence ne diffère pas de celle de tous les autres, est en réalité Dieu qui est venu parmi nous pour donner à ceux qui l'accueilleront le pouvoir de «devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom, lui qui ne fut engendré ni du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu» (Jn 1, 12-13).
2. «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le!» (Chant lors de la lecture de l'Evangile).

Aujourd'hui, cette annonce et cette invitation, riches d'espérance pour l'humanité, retentissent en particulier pour les enfants qui, d'ici peu, à travers le sacrement du Baptême, deviendront de nouvelles créatures. Participant désormais au mystère de la mort et de la ré- surrection du Christ, ils seront enrichis du don de la foi et seront incorporés au sein du Peuple de l'Alliance Nouvelle et définitive, qui est l'Eglise. Le Père fera d'eux dans le Christ ses enfants adoptifs, en révélant pour eux un projet de vie particulier: écouter son Fils comme des disciples, afin d'être appelés et d'être réellement ses enfants.

L'Esprit Saint descendra sur chacun d'eux et, comme cela s'est produit pour nous le jour de notre Baptême, ils jouiront eux aussi de cette vie que le Père donne aux croyants à travers Jésus, le Rédempteur de l'homme. De cette immense richesse de dons naîtra pour eux, comme pour chaque baptisé, une tâche unique, que l'Apôtre Paul ne se lasse pas d'indiquer aux premiers chrétiens à travers les paroles suivantes: «Laissez-vous mener par l'Esprit» (Ga 5, 16), c'est-à-dire vivez et agissez constamment dans l'amour de Dieu.

Je forme le vœu que le Baptême, reçu aujourd'hui par ces petits enfants, puisse les rendre, tout au long de leur existence, des témoins courageux de l'Evangile. Cela sera possible grâce à leur engagement constant. Cependant, votre œuvre éducative sera également nécessaire, chers parents qui rendez aujourd'hui grâce au Seigneur pour les dons extraordinaires qu'il accorde à vos enfants, de même que sera également nécessaire le soutien des parrains et des marraines.

3. Très chers frères et sœurs, accueillez l'invitation que l'Eglise vous adresse: soyez leurs «éducateurs dans la foi», afin que se développe en eux le germe de la vie nouvelle et qu'il parvienne à sa pleine maturité. Aidez-les par vos paroles et surtout à travers votre exemple.

Puissiez-vous leur apprendre bientôt à aimer le Christ, à le prier sans cesse, à l'imiter dans une adhésion constante à son appel. Vous avez reçu en leur nom, dans le symbole du cierge, la flamme de la foi: veillez à ce qu'elle soit constamment alimentée, afin que chacun d'eux, dans la connaissance et dans l'amour de Jésus, agisse toujours selon la sagesse évangélique. Ils deviendront ainsi de véritables disciples du Seigneur et de joyeux apôtres de son Evangile.

Je confie à la Vierge Marie chacun de ces enfants et leurs familles respectives. Que la Madone aide chacun à parcourir avec fidélité le chemin inauguré par le sacrement du Baptême.

© Copyright - Libreria Editrice Vaticana





FEAST OF THE BAPTISM OF THE LORD

HOMILY OF JOHN PAUL II

Sistine Chapel
Sunday, 10 January 1999
  
   
1. "This is my beloved Son, with whom I am well pleased" (Mt 3:17).

These solemn words resound on today's feast of the Baptism of Jesus. They invite us to relive the moment when Jesus, baptized by John, emerges from the waters of the River Jordan and God the Father presents him as his Only-begotten Son, the Lamb who takes upon himself the sin of the world. A voice is heard from the heavens, as the Holy Spirit in the form of a dove rests upon Jesus, who thus publicly begins his mission of salvation: the mission of a humble and meek servant, ready to share and give himself completely: "He will not cry or lift up his voice ... a bruised reed he will not break, and a dimly burning wick he will not quench; he will faithfully bring forth justice" (Is 42:2-3).

The liturgy lets us relive this moving Gospel scene: amidst the penitent crowd that approaches John the Baptist to receive baptism, Jesus is also present. See, the promise is about to be fulfilled and a new age begins for all mankind. This man, who in appearance is no different from others, is in fact God come among us to give power to those who receive him, "who believe in his name, ... to become children of God; who were born, not of blood nor of the will of the flesh nor of the will of man, but of God" (Jn 1:12-13).

2. "This is my beloved Son, hear him" (Gospel acclamation).

Today this proclamation and invitation, full of hope for mankind, echo particularly for the children who, in a few moments, will become God's new creation through the sacrament of Baptism. Having become sharers in the mystery of the Death and Resurrection of Christ, they will be enriched with the gift of faith and will be incorporated into the people of the new and definitive Covenant, which is the Church. The Father will make them his adopted children in Christ, revealing to them a unique way of life: to listen as disciples to his Son, to be called and to be really his children.

The Holy Spirit will come down upon each of them and, as happened for us on the day of our Baptism, they too will enjoy that life which the Father gives believers through Jesus, the Redeemer of man. This immense wealth of gifts will give them, like every baptized person, a sole task, which the Apostle Paul never tires of teaching the first Christians with the words: "Walk by the Spirit" (Gal 5:16), that is, always live and act in the love of God.

I hope that the Baptism received today by these little ones will make them courageous witnesses of the Gospel throughout their lives. This will be possible as a result of their constant effort. However, dear parents, as you thank God today for the extraordinary gifts that he gives your children, your educational work will also be necessary, as will the support of their godparents.

3. Accept, dear brothers and sisters, the invitation that the Church extends to you: be their "teachers in faith", so that the seed of new life will develop in them and reach full maturity. Help them by your word and especially by your example.

May they quickly learn from you to love Christ, to pray to him constantly, to imitate him by always answering his call. You have received in their name, in the symbol of the candle, the flame of faith: take care that it is constantly nourished, so that each of them, in their knowledge and love of Jesus, may always act according to the wisdom of the Gospel. In this way they will become true disciples of the Lord and joyous apostles of his Gospel.

I entrust each of these children and their families to the Virgin Mary. May Our Lady help them all to follow with fidelity the path begun with the sacrament of Baptism.

© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana




CONFERIMENTO DEL BATTESIMO A 19 NEONATI

OMELIA
DI GIOVANNI PAOLO II

Cappella Sistina - Domenica, 10 Gennaio 1999
Festa del Battesimo del Signore

1. "Questi è il Figlio mio prediletto, nel quale mi sono compiaciuto" (Mt 3, 17).

Nell'odierna festa del Battesimo di Gesù, risuonano queste parole solenni. Esse ci invitano a rivivere il momento in cui Gesù, battezzato da Giovanni, esce dalle acque del fiume Giordano e Dio Padre lo presenta come il suo Figlio unigenito, l'Agnello che prende su di sé il peccato del mondo. Una voce si fa sentire dal cielo, mentre lo Spirito Santo in forma di colomba si posa su Gesù, che dà pubblico avvio alla sua missione di salvezza; missione caratterizzata dallo stile del servo umile e mite, pronto alla condivisione ed alla totale dedizione di sé: "Non griderà, né alzerà il tono . . . non spezzerà una canna incrinata, non spegnerà uno stoppino dalla fiamma smorta. Proclamerà il diritto con fermezza" (Is 42, 2-3).

La Liturgia ci fa rivivere la suggestiva scena evangelica: tra la folla che avanza penitente verso Giovanni Battista per ricevere il battesimo vi è anche Gesù. Ecco, la promessa sta per realizzarsi e un'era nuova si apre per l'intera umanità. Quest'uomo, che all'apparenza non è diverso da tutti gli altri, in realtà è Dio venuto fra noi per dare a quanti l'accoglieranno il potere di "diventare figli di Dio: a quelli che credono nel suo nome, i quali non da sangue, né da volere di carne, né da volere di uomo, ma da Dio sono stati generati" (Gv 1, 12-13).

2. "Questi è il Figlio mio prediletto, ascoltatelo!" (Canto al Vangelo).

Oggi, quest'annuncio e quest'invito, ricchi di speranza per l'umanità, risuonano particolarmente per i bambini che, tra poco, mediante il sacramento del Battesimo, diventeranno nuove creature. Resi partecipi del mistero di morte e risurrezione di Cristo, saranno arricchiti col dono della fede e verranno incorporati nel popolo della Nuova e definitiva Alleanza, che è la Chiesa. Il Padre li renderà in Cristo suoi figli adottivi, svelando per loro un singolare progetto di vita: ascoltare come discepoli il suo Figlio, per essere chiamati ed essere realmente suoi figli.

Su ciascuno di loro scenderà lo Spirito Santo e, com'è avvenuto per noi nel giorno del nostro Battesimo, anch'essi godranno di quella vita che il Padre dona ai credenti attraverso Gesù, il Redentore dell'uomo. Da così immensa ricchezza di doni scaturirà per loro, come per ogni battezzato, un unico compito, che l'apostolo Paolo non si stanca di indicare ai primi cristiani con le parole: "Camminate secondo lo Spirito" (Gal 5, 16), vivete cioè ed operate costantemente nell'amore di Dio.

Formulo l'augurio che il Battesimo, oggi ricevuto da questi piccoli, possa renderli nel corso dell'intera loro vita coraggiosi testimoni del Vangelo. Ciò sarà possibile grazie al loro costante impegno. Sarà, però, necessaria anche la vostra opera educativa, cari genitori, che oggi rendete grazie a Dio per i doni straordinari che egli accorda a questi vostri figli, come necessario sarà pure il sostegno dei padrini e delle madrine.

3. Raccogliete, carissimi Fratelli e Sorelle, l'invito che la Chiesa vi rivolge: siate i loro "educatori nella fede", perché si sviluppi in essi il germe della vita nuova e giunga alla sua piena maturità. Aiutateli con le vostre parole e soprattutto con il vostro esempio.

Da voi imparino presto ad amare Cristo, a pregarlo senza sosta, ad imitarlo con costante adesione alla sua chiamata. Voi avete ricevuto a nome loro, nel simbolo del cero, la fiamma della fede: abbiate cura che essa sia continuamente alimentata, perché ciascuno di loro, nella conoscenza e nell'amore di Gesù, operi sempre secondo la sapienza evangelica. Diventeranno in tal modo veri discepoli del Signore ed apostoli gioiosi del suo Vangelo.

Affido alla Vergine Maria ognuno di questi bambini e le rispettive famiglie. La Madonna aiuti tutti a percorrere con fedeltà il cammino inaugurato con il sacramento del Battesimo.
  
© Copyright 1999 - Libreria Editrice Vaticana