vendredi 23 décembre 2011

Deuxième mystère lumineux : LE SIGNE DE CANA


HIERONYMUS BOSCH (circa 1450–1516). Les Noces de Cana, vers 1555,
 huile sur bois, 93 X 72, Rotterdam, Museum Boijmans Van Beuningen 


Autorevelatio apud Cananense matrimonium


Chapitre 2


1- Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. 

2- Jésus aussi fut invité à ces noces, ainsi que ses disciples.

3- Or il n'y avait plus de vin, car le vin des noces était épuisé. La mère de Jésus lui dit : " Ils n'ont pas de vin. " 

4- Jésus lui dit : " Que me veux-tu, femme ? Mon heure n'est pas encore arrivée. " 

5- Sa mère dit aux servants : " Tout ce qu'il vous dira, faites-le. " 

6- Or il y avait six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs, et contenant chacune deux ou trois mesures. 

7- Jésus leur dit : " Remplissez d'eau ces jarres. " Ils les remplirent jusqu'au bord. 

8- Il leur dit : " Puisez maintenant et portez-en au maître du repas. " Ils lui en portèrent. 

9- Lorsque le maître du repas eut goûté l'eau changée en vin - et il ne savait pas d'où il venait, tandis que les servants le savaient, eux qui avaient puisé l'eau - le maître du repas appelle le marié 

10- et lui dit : " Tout homme sert d'abord le bon vin et, quand les gens sont ivres, le moins bon. Toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à présent ! " 

11- Tel fut le premier des signes de Jésus, il l'accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui.

12- Après quoi, il descendit à Capharnaüm, lui, ainsi que sa mère et ses frères et ses disciples, et ils n'y demeurèrent que peu de jours. 

13- La Pâque des Juifs était proche et Jésus monta à Jérusalem. 

14- Il trouva dans le Temple les vendeurs de bœufs, de brebis et de colombes et les changeurs assis.

15- Se faisant un fouet de cordes, il les chassa tous du Temple, et les brebis et les bœufs ; il répandit la monnaie des changeurs et renversa leurs tables, 

16- et aux vendeurs de colombes il dit : " Enlevez cela d'ici. Ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce. " 

17- Ses disciples se rappelèrent qu'il est écrit : " Le zèle pour ta maison me dévorera. "

18- Alors les Juifs prirent la parole et lui dirent : " Quel signe nous montres-tu pour agir ainsi ? " 

19- Jésus leur répondit : " Détruisez ce sanctuaire et en trois jours je le relèverai. " 

20- Les Juifs lui dirent alors : " Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèveras ? " 

21- Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. 

22- Aussi, quand il ressuscita d'entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu'il avait dit cela, et ils crurent à l'Ecriture et à la parole qu'il avait dite.

23- Comme il était à Jérusalem durant la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu'il faisait.

24- Mais Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu'il les connaissait tous 

25- et qu'il n'avait pas besoin d'un témoignage sur l'homme : car lui-même connaissait ce qu'il y avait dans l'homme.


JEAN, II : 1-25