vendredi 9 décembre 2011

CREDO- SYMBOLE DES APÔTRES (VII) : descendit ad inferos

Bartoloméo Bermejo, Descente de Jésus Christ aux Enfers, 1480 

Anastasis, fresque, v.1325, église de Cora, Istambul


St Epiphane de Salamine. Homélie sur l’ensevelissement du Christ (extraits)

"Un grand silence règne aujourd’hui sur la terre, un grand silence et une grande solitude. Un grand silence parce que le Roi dort. La terre a tremblé et s’est calmée parce que Dieu s’est endormi dans la chair et qu’il est allé réveiller ceux qui dormaient depuis des siècles. Dieu est mort dans la chair et les enfers ont tressailli. Dieu s’est endormi pour un peu de temps et il a réveillé du sommeil ceux qui séjournaient dans les enfers…

Il va chercher Adam, notre premier Père, la brebis perdue. Il veut aller visiter tous ceux qui sont assis dans les ténèbres et à l’ombre de la mort. Il va, pour délivrer de leurs douleurs Adam dans ses liens et Eve, captive avec lui, lui qui est en même temps leur Dieu et leur Fils. Descendons donc avec lui pour voir l’Alliance entre Dieu et les hommes… Là se trouve Adam, le premier Père, et comme premier créé, enterré plu profondément que tous les condamnés. Là se trouve Abel, le premier mort et comme premier pasteur juste, figure du meurtre injuste du Christ pasteur. Là se trouve Noé, figure du Christ, le constructeur de la grande arche de Dieu, l’Eglise… Là se trouve Abraham, le père du Christ, le sacrificateur, qui offrit à Dieu par le glaive et sans le glaive un sacrifice mortel sans mort. Là demeure Moïse, dans les ténèbres inférieures, lui qui a jadis séjourné dans les ténèbres supérieures de l’arche de Dieu. Là se trouve Daniel dans la fosse de l’enfer, lui qui, jadis, a séjourné sur la terre dans la fosse aux lions. Là se trouve Jérémie, dans la fosse de boue, dans le trou de l’enfer, dans la corruption de la mort. Là se trouve Jonas dans le monstre capable de contenir le monde, c’est-à-dire dans l’enfer, en signe du Christ éternel. Et parmi les Prophètes il en est un qui s’écrie : "Du ventre de l’enfer, entends ma supplication, écoute mon cri !" et un autre : "Des profondeurs, je crie vers toi, Seigneur, écoute mon appel !" ; et un autre : "Fais briller sur nous ta face et nous serons sauvés…"

[…]

Mais, comme par son avènement le Seigneur voulait pénétrer dans les lieux les plus inférieurs, Adam, en tant que premier Père et que premier créé de tous les hommes et en tant que premier mortel, lui qui avait été tenu captif plus profondément que tous les autres et avec le plus grand soin, entendit le premier le bruit des pas du Seigneur qui venait vers les prisonniers. Et il reconnut la voix de celui qui cheminait dans la prison, et s’adressant à ceux qui étaient enchaînés avec lui depuis le commencement du monde, il parla ainsi : "J’entends les pas de quelqu’un qui vient vers nous." Et pendant qu’il parlait, le Seigneur entra, tenant les armes victorieuses de la croix. Et lorsque le premier Père, Adam, le vit, plein de stupeur, il se frappa la poitrine et cria aux autres : "Mon Seigneur soit avec vous !" Et le Christ répondit à Adam : "Et avec ton esprit." Et lui ayant saisi la main, il lui dit : "Eveille-toi, ô toi qui dors, relève-toi d’entre les morts, et le Christ t’illuminera." Je suis ton Dieu, et à cause de toi je suis devenu ton Fils. Lève-toi, toi qui dormais, car je ne t’ai pas créé pour que tu séjournes ici enchaîné dans l’enfer. Relève-toi d’entre les morts, je suis la Vie des morts. Lève-toi, œuvre de mes mains, toi, mon effigie, qui a été faite à mon image. Lève-toi, partons d’ici, car tu es en moi et je suis en toi.. A cause de toi, moi ton Dieu, je suis devenu ton fils ; à cause de toi, moi ton Seigneur, j’ai pris la forme d’esclave ; à cause de toi, moi qui demeure au-dessus des cieux, je suis descendu sur la terre et sous la terre. Pour toi, homme, je me suis fait comme un homme sans protection, libre parmi les morts. Pour toi qui es sorti du jardin, j’ai été livré aux juifs dans le jardin et j’ai été crucifié dans le jardin…

[…]

Regarde sur mon visage les crachats que j’ai reçus pour toi afin de te replacer dans l’antique paradis. Regarde sur mes joues la trace des soufflets que j’ai subis pour rétablir en mon image ta beauté détruite. Regarde sur mon dos la trace de la flagellation que j’ai reçue afin de te décharger du fardeau de tes péchés qui avait été imposé sur ton dos. Regarde mes mains qui ont été solidement clouées au bois à cause de toi qui autrefois as mal étendu tes mains vers le bois… Je me suis endormi sur la croix et la lance a percé mon côté à cause de toi qui t’es endormi au paradis et as fait sortir Eve de ton côté. Mon côté a guéri la douleur de ton côté. Et mon sommeil te fait sortir maintenant du sommeil de l’enfer. Lève-toi et partons d’ici, de la mort à la vie, de la corruption à l’immortalité, des ténèbres à la lumière éternelle. Levez-vous et partons d’ici et allons de la douleur à la joie, de la prison à la Jérusalem céleste, des chaînes à la liberté, de la captivité aux délices du paradis, de la terre au ciel. Mon Père céleste attend la brebis perdue, un trône de chérubin est prêt, les porteurs sont debout et attendent, la salle des noces est préparée, les tentes et les demeures éternelles sont ornées, les trésors de tout bien sont ouverts, le Royaume des Cieux qui existait avant tous les siècles vous attend."

Extraits tirés du Lectionnaire pour les dimanches et pour les fêtes de Jean-René Bouchet, Cerf, pp. 186-189.

SOURCE : http://peresdeleglise.free.fr/textesvaries/epiphane.htm


Albrecht DÜRER. Descente du Christ aux Enfers, gravure, 1510


The Lord's descent into hell

"What is happening? Today there is a great silence over the earth, a great silence, and stillness, a great silence because the King sleeps; the earth was in terror and was still, because God slept in the flesh and raised up those who were sleeping from the ages. God has died in the flesh, and the underworld has trembled.

Truly he goes to seek out our first parent like a lost sheep; he wishes to visit those who sit in darkness and in the shadow of death. He goes to free the prisoner Adam and his fellow-prisoner Eve from their pains, he who is God, and Adam's son.

The Lord goes in to them holding his victorious weapon, his cross. When Adam, the first created man, sees him, he strikes his breast in terror and calls out to all: 'My Lord be with you all.' And Christ in reply says to Adam: ‘And with your spirit.’ And grasping his hand he raises him up, saying: ‘Awake, O sleeper, and arise from the dead, and Christ shall give you light.

‘I am your God, who for your sake became your son, who for you and your descendants now speak and command with authority those in prison: Come forth, and those in darkness: Have light, and those who sleep: Rise.

‘I command you: Awake, sleeper, I have not made you to be held a prisoner in the underworld. Arise from the dead; I am the life of the dead. Arise, O man, work of my hands, arise, you who were fashioned in my image. Rise, let us go hence; for you in me and I in you, together we are one undivided person.

‘For you, I your God became your son; for you, I the Master took on your form; that of slave; for you, I who am above the heavens came on earth and under the earth; for you, man, I became as a man without help, free among the dead; for you, who left a garden, I was handed over to Jews from a garden and crucified in a garden.

‘Look at the spittle on my face, which I received because of you, in order to restore you to that first divine inbreathing at creation. See the blows on my cheeks, which I accepted in order to refashion your distorted form to my own image.

'See the scourging of my back, which I accepted in order to disperse the load of your sins which was laid upon your back. See my hands nailed to the tree for a good purpose, for you, who stretched out your hand to the tree for an evil one.

`I slept on the cross and a sword pierced my side, for you, who slept in paradise and brought forth Eve from your side. My side healed the pain of your side; my sleep will release you from your sleep in Hades; my sword has checked the sword which was turned against you.

‘But arise, let us go hence. The enemy brought you out of the land of paradise; I will reinstate you, no longer in paradise, but on the throne of heaven. I denied you the tree of life, which was a figure, but now I myself am united to you, I who am life. I posted the cherubim to guard you as they would slaves; now I make the cherubim worship you as they would God.

"The cherubim throne has been prepared, the bearers are ready and waiting, the bridal chamber is in order, the food is provided, the everlasting houses and rooms are in readiness; the treasures of good things have been opened; the kingdom of heaven has been prepared before the ages."

A reading from an ancient homily for Holy Saturday

Prayer

Almighty, ever-living God, whose Only-begotten Son descended to the realm of the dead, and rose from there to glory, grant that your faithful people, who were buried with him in baptism, may, by his resurrection, obtain eternal life.(We make our prayer) through our Lord. (Through Christ our Lord.)

Prepared by Pontifical University Saint Thomas Aquinas

SOURCE :