dimanche 7 août 2016

Sainte CLAUDIA, disciple

Claudia

1er siècle

Des légendes se sont entremêlées au sujet d’une sainte Claudia du 1er siècle.
Saint Paul, écrivant à Timothée (2Tm 4:21) lui envoie les salutations d’Eubulus, de Pudens, de Linus, de Claudia et de tous les frères.
Une tradition rapporte que le roi anglais Caractacus, battu par Aulus Plautius, fut conduit à Rome, enchaîné ainsi que toute sa famille. L’empereur Claudius l’aurait relâché et l’une de ses filles, baptisée avec le nom de Claudia, serait restée à Rome : ce serait celle que mentionne saint Paul dans son épître.
Cette Claudia serait la mère de Linus, le second pape après saint Pierre.
Selon une autre tradition, Cogidubnus, allié breton de l’empereur Claude, donna à sa fille le nom de Claudia en l’honneur de l’empereur.
Martial mentionne à son tour une Claudia Rufina, bretonne aussi, épouse de son ami Aulus Pudens, sénateur romain, qui serait (encore une fois au conditionnel) celui que cite saint Paul dans la même épître. Mais pourquoi donc Paul n’aurait-il pas alors écrit : Pudens et Claudia, au lieu de les séparer par Linus ?
Enfin, il est rapporté que l’épouse de Ponce Pilate s’appelait Claudia Procle.
Tout ceci ne nous éclaire pas beaucoup sur l’identité de la sainte Claudia qui se trouvait autrefois au Martyrologe le 7 août.
On comprend pourquoi l’actuelle édition ne l’a pas retenue.

SOURCE : http://www.samuelephrem.eu/article-claudia-119426837.html

Claudia, Matron (AC)


1st century. Saint Claudia, mother of Pope Saint Linus, is said to have been the daughter of the British king Caractacus, who was sent to Rome with his family in chains when he was defeated by Aulus Plautius. Released by Emperor Claudius, one of his daughters took the name Claudia, remained in Rome, was baptized, and is the Claudia mentioned in Saint Paul's second letter to Timothy (4:21). Another tradition makes her the daughter of Cogidubnus, a British ally of Claudius, who took the emperor's name. In a third postulation, Martial mentions a British lady, Claudia Rufina, and says she was married to his friend Aulus Pudens, a Roman senator, which would mean she was the mother of Saints Praxedes and Pudentiana. Another tradition has this senator the Pudens also mentioned in the same letter of Saint Paul (2 Timothy 4:21) (Benedictines, Delaney, Encyclopedia).