mardi 16 juin 2009

EXAMEN FINAL (17 juin - 2 juillet) : IMAGES

QUESTION 1.





LOUIS ALINCBROT, Scènes de la Vie du Christ, v.1460, huile sur bois, 78 X 67, Madrid, Musée du Prado



IL PINTURICCHIO (BERNARDINO DI BETTO, dit), Jésus parmi les Docteurs de la Loi, 1501, fresque, Spello, chapelle Baglioni de l'église Santa Maria Maggiore


ALBRECHT DÜRER, Jésus au milieu des Docteurs de la Loi, 1506, huile sur bois, 65 X 80, Lugano, Collection Thyssen


QUESTION 2.


GIOVANNI DEL BIONDO, Retable de saint Jean-Baptiste avec dix épisodes de sa vie et La Descente du Christ aux Enfers, v.1360, détrempe sur bois, 275 X 180, Florence, Palais Pitti



ROGIER VAN DER WEYDEN, Retable de saint Jean-Baptiste, 1455, huile sur bois, chaque panneau : 77 X 48, Berlin, Gemäldegalerie der Staaten Museen



HIERONYMUS BOSCH, Saint Jean-Baptiste dans le désert, 1503, huile sur bois, 49 X 40, Madrid, Musée Lazaro Galdiano






QUESTION 3.

NICOLAS FROMENT, Retable de la Résurrection de Lazare, 1461, huile sur bois, panneau central : 175 X 134 ; ailes : 175 X 66, Florence, Musée des Offices.

Au centre du panneau central, on peut lire une inscription, tracée en surface, à la hauteur de la partie inférieure du vêtement, et donc aussi du corps, de Jésus. Cette inscription se lit de haut en bas, tête penchée selon la verticale vers la droite. Il s'agit de la citation, en latin, de la parole prononcée par le Christ pour accomplir ce signe : « Lazare veni foras » ; en français : « Lazare, viens ici. Dehors ! » (Jean, XI : 43)

Sur le contexte de réalisation du retable, lire : YOSHIAKI NISHINO. « La Résurrection de Lazare : le tryptique de Nicolas Froment et la bulle Exsecrabilis », La Revue de l'art, vol. 109, numéro 1, 1995, 46-52